Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald

Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald 2018

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s'évade comme il l'avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l'origine d'attaque d'humains normaux par des sorciers et seul celui qu'il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l'arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L'aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

COMMENTAIRES

Et vous trouvez pas que le climax de fin, est plus un "anti-climax" au final ?

Rappel des règles de bienséance : on parle pas pendant le film. On coupe son portable. Au cinéma, le genre de couloir entre les deux portes avant la salle est un sas où on laisse ses soucis le temps du film pour passer un bon moment, sans gâche celui des autres.
Et bien sur, on pense aux balises SPOILER quand on commente ici.

SPOILER:
D'ailleurs, comment ça se fait que Newt sache qu'il faut aller chercher le truc dans le coffre de Leta ? Et donc qu'il se retrouve au père Lachaise au final ?

C’est extrêmement mauvais. On essaie de développer une multitude d’arcs narratifs en même temps et aucun n’a le moindre intérêt...

Je ne comprends vraiment pas JK Rowling pour le coup. Alors soit elle a vraiment écrit ce scénario et a elle même décidé de cracher sur son œuvre originale, soit elle est créditée comme telle juste pour rassurer les fans. Je pense plutôt que c’est ça et que la production a juste voulu du fan service pour remplir les salles. On s’attache à un personnage et pas à son nom parce qu’on l’a déjà entendu dans Harry Potter... Et là, ben ça ne marche pas du tout.

SPOILER

Leta par exemple : le personnage est vide, sans aucun intérêt, mais on est censé être triste quand elle meurt? Hum...

Et ce climax... MON DIEU (que c’est nul)
Là encore, soit JKR revient sur son œuvre, soit c’est un mensonge de Grindelwald et donc tout le film sera inutile dès qu’on le saura (et au passage les spectateurs sont pris pour des vaches à lait).

Et je ne reviendrais pas sur les incohérences... mais d’un côté heureusement qu’elles étaient là, c’est ce qui m’a permis de ne pas m’endormir.

Si elle s'avère talentueuse narratrice pour, au travers d'un pavé, développer une galerie de persos secondaires, enrichir son univers, glisser des éléments pour des révélations futures tout en suivant un fil rouge assez clair, avec un rythme, pas sans défaut, mais prenant et plutôt clair dans l'ensemble, je trouve que JK Rowling se trouve comme "corsetée" par le format d'un scénario de 2h dans lequel cette envie d'étendre, de multiplier les persos et les rebondissements écrase le film sous une avalanche de 2nd rôles insipides (certains, on se demande si on aurait pas pu s'en passer, tout simplement) aux arcs secondaires qui viendront se rencontrer, enfin, au termes d'une surchage de ficelles et facilités (que de rencontres fortuites quand même parfois ou de dialogues qui sonnent un peu "vite fait" ou alors "c'est pas vraiment le moment, non?") dans un climax qui semble-t-il est la seule raison de construire tout le reste. Certes, cela participe de la logique du plan qui met en valeur l'ingéniosité et le machiavélisme de Grindelwald, interprété d'une façon plus sobre que je ne m'y attendais pas un Depp glacial et charismatique, mais du coup le film donne ce sentiment, propre à beaucoup de blockbusters modernes, de remplir une intrigue pas bien riche (malgré de bonnes idées, trop survolées ou alambiquées) par un déferlement de péripéties dont l'accumulation ne permet pas de tirer tout le parti du potentiel pourtant présent.
Reste une belle image, des moments visuellement euphorisants, une belle troupe d'acteurs entraînants, de chouettes décors et des créatures encore plus plaisantes à découvrir.
Mais, au final, on à un peu l'impression que ce n'était qu'un épisode de transition, placé pour caser son twist sorti de nulle part, comme un cliffhanger de fin de saison, et qui peine à exister en tant que film se suffisant à lui même et reste un simple épisode de plus dont on ne jugera totalement la pertinence qu'une fois le reste vu, pour voir si toute cette mise en place aura finalement tenue ses promesses. Vouloir faire trop, trop vite, c'est pour moi le problème central de l'écriture de cette histoire.

A voir pour les effets speciaux sinon le film manque de rythme par moment

SPOIL :

Petit Fanboy donc pas objectif mais :
C'étais assez dingue !
Bordel ça fait un bien fou ce film !

Après le premier "Les Animaux Fantastiques" qui étais très sympa, la on passe à un autre niveau.

Les fameux animaux sont un peut de coté pour étendre l'univers et développer l’histoire, surtout celle de Grindelwald, magistralement interprété par Johnny Depp ^^
Au passage, les design des animaux dans ce film sont bien meilleur que dans le premier et s'inspire notamment de vrai mythe et légende !

L'intro est assez dingue en terme de mis en scène, tout comme le climax de fin.
Le visuel est splendide, certaine séquences sont très poétique, notamment avec les souvenirs de Leta ou encore les grand "voile d'ombre" dans Paris qui font des plan très esthétique.
D’ailleurs la reconstituions historique est top !

Tous les nouveaux personnages sont un régal, les références à Harry Potter très nombreuse, les nouveaux sortilèges toujours utiles à l'histoire et pas gratuit.
Le film est assez sombre mais garde une part d'humour bien dosée.

Revoir Poudlard est un plaisir, et Dumbledore et vraiment bien interprété !

J'aime beaucoup les motivation de Grindelwald, notamment sur sa vision de la Seconde GM (qui vas d’ailleurs se réaliser).
Bref, le prochain film annonce une aventure épic et avec cette (fausse ?) révélation sur Croyance, j'ai vraiment la Hype ^^

Film décousu, incompréhensible, pas de fil conducteur...
Des twist sur twist sans faire avancer l'histoire.
Cette nouvelle saga ne sait donc toujours pas où elle se dirige.
Incapable de résumer le rôle de certains persos.
BO sans grande saveur
De bonnes idées visuelles mais le tout se perd dans une espèce de successions de scènes certes bien réalisées mais dont l'ensemble est absolument vide de sens tant l'ensemble n'a aucun sens
2/5

Je viens de sortir il y a quelques minutes de l’avant premier et honnêtement je vais le dire tout de suite que je suis un peut déçus. Ma note va surtout pour les effets spéciaux qui sont énorme. Pour le film selon moi elle se perd dans tout ses personnages du coup le film ressemble plus à rien. Elle développe que dalle donc la moitié du cast est inutile et inintéressant. Il y a plus rien de magique juste une intrigue potilique franchement pas captivante. Un gros gâchis pour moi. Quand à la fin sans spolier évidement elle est pas terrible. Quelques scènes un peut bordélique ou j’ai eu beaucoup de mal à comprendre... personnellement au niveau de l’histoire j’ai préférée le premier. Ma note : 3,5/5

J'ai beaucoup aimé le film malgré quelques défauts. Je pense vraiment qu'il faut avoir lu les livres sinon on passe à côté de beaucoup de subtilités. Le film est beaucoup plus intéressant en connaissant le passé de Dumbledore et Grindewald (quasi pas évoqué dans le septième film) Ensuite y'a un petit problème de rythme pour moi ça met du temps à ce mettre en place.

Et puis le cliffhanger de fin est un peu tiré par les cheveux. J'espère que ce n'est qu'une ruse de Grindewald.

Au niveau des personnages c'est top sauf je trouve Queenie et Jacob et Nicolas Flamel (peut être celui-ci servira pour les autres mais j'en doute). J'ai vraiment l'impression qu'ils n'ont plus rien à raconter (vu le final à voir comment ça va évoluer ça peut être intéressant)

Sinon la réalisation est top, les effets spéciaux aussi (sauf un chez Norbert assez dégeulasse) Rowling aurait pu se perdre avec tous ses personnages mais ils se croisent bien, ça a du sens, ça fonctionne et les personnages s'étoffent. Johnny Depp est vraiment très convaincant. 4/5

J.K Rowling a de bonne idée mais faudrait Avoir quelqu'un d'autre pour Co-écrire parce que c'est parfois un peu bordélique quand même

eh bien je suis surpris : c'était très bon !

J'avais bien aimé le 1er, qui malgré des enjeux assez peu incarnés avait su véhiculer un certain charme en nous montrant le monde des sorciers au-delà et introduire une galerie de personnages charismatiques et attachants.

Autant le dire tout de suite : ce 2e volet est supérieur en absolument tous les points, en plus de fournir la meilleure réalisation de David Yates à ce jour.

Passé l'excellente séquence d'introduction trépidante, l'intrigue se suit avec un vrai plaisir en retrouvant Norbert, Jacob, Queenie ou encore Tina, et nous introduisant un jeune Dumbledore tout en charme par un Jude Law très convaincant en mentor.

Ceux qui ricanaient à la venue gratuite de Johnny Depp à la fin du 1er volet retourneront leur veste : Grindelwald transpire le charisme et l'intelligence,véhiculé par des motivations très bien amenées. Bref un personnage qui ridiculise presque Voldemort en terme de puissance et d'interprétation,faisant passer ce dernier pour un capricieux incapable de fomenter un plan.

Le film nous montre un Paris d'excellente facture, avec l'aspect magique très bien implémenté (le nouveau bestiaire dispose de designs très bons). Le reste du casting est vraiment bon, notamment Zoe Kravitz en Letta Lestrange, permettant au récit de proposer certaines des meilleures séquences mélancoliques de la saga (on avait pas vu aussi bon depuis le Prisonnier d'Azkaban). Même Ezra Miller, pourtant assez transparent dans le 1er volet, trouve son personnage de Croyance étoffé et motivé par une quête identitaire réservant son lot de surprises (peut-être réparties de manière rapides voire gratuites sur la fin cependant).

Le nombre important de personnages secondaires à l'importance toute
relative peut également faire tiquer (un Nicholas Flammel totalement
inutile par exemple, ou encore certaines incohérences inhérentes à une construction post-Harry Potter), bien que l'ensemble des sous-intrigues reste
plutôt bien imbriqué jusqu'à son excellent final

Ajoutons à cela un excellent score de James Newton Howard, ainsi qu'une belle photographie faisant penser à du Bruno Delbonnel sur pas mal de plans, et on tient un très bon film fantastique dans le haut du panier de la franchise du Monde des Sorciers,sublimé par un dernier quart d'un pessimisme surprenant et bienvenu (Trumpisme es-tu là ?), pour un film mettant encore plus à l'honneur les Animaux Fantastiques !

7.5/10

Pas mal mais trop de personnages useless...
On a l’impression d’etre dans harry potter 5 avec 40personnages qui servent a rien.

séance tonight !!

Et juste comme ça, ça a donné quoi les questions qu’on devait poser aux acteurs sur un autre article d’Allociné ? Ça a servi à rien ?

A avoir écouter la BO je la trouve très belle. Avec des morceaux comme Salamander Eyes, Nagini ou Wands into Earth. Décidément j’aime bien le parti pris par James Newton Howard

Vous me conseillez la 3D ou normal pour ce film ?

Loading...